Menu
fermer
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
post
page
FAQ

Actualités

retour

SNP

SAS : PARTICIPEZ AUX SOINS NON-PROGRAMMÉS SUR VOTRE TERRITOIRE.

Au printemps dernier, François Braun alors Ministre de la Santé, annonçait le lancement d’une mission chargée d’accompagner la généralisation des Services d’Accès aux Soins (SAS) dans toutes les régions de France. En région Centre et alors que les SAS pilotes d’Indre (SAS 36) et d’Indre-et-Loire (SAS 37) sont actifs depuis fin 2021, les autres départements lancent quant à eux leurs services et comptent sur l’implication des médecins de leurs territoires. Zoom sur les Services d’Accès aux Soins en région Centre-Val de Loire.

LE SAS, C’EST QUOI ?

Le SAS est un service départemental de régulation médicale qui vise à apporter au patient (sans médecin traitant, en cas d’indisponibilité de celui-ci ou d’incapacité à trouver un autre rendez-vous médical) une réponse à sa demande de soins non-programmés (SNP) dans un délai de 48h.

 

Ce service complète en journée la filière des soins urgents relevant du SAMU et permet de désengorger les urgences.

 

 

 

LE SAS, COMMENT ÇA MARCHE ?

Pour fonctionner, le SAS s’appuie sur :

  • Un numéro d’appel que le patient compose pour accéder à une régulation : le 15 en Indre-et-Loire, le 116 117 dans l’Indre…
  • Des médecins régulateurs qui réceptionnent les appels et prodiguent un conseil ou orientent vers les urgences ou les médecins effecteurs. Ils peuvent également, dans certaines situations, faire de la prescription.
  • Des médecins effecteurs qui prennent en charge les patients orientés par la régulation.
  • Pour orienter vers ces effecteurs, une organisation propre des Soins Non-Programmés des CPTS du territoire qui s’appuie sur une plateforme spécifique pour colliger les créneaux disponibles et/ou le recours à la plateforme numérique nationale SAS de déclaration des créneaux de SNP.

 

Consulter le schéma de fonctionnement du SAS du ministère

 

 

QUELS AVANTAGES POUR MOI, MÉDECIN GÉNÉRALISTE ?

  • Une réponse aux besoins des patients de votre territoire.

Le SAS participe à l’organisation de l’offre de soins et de la réponse aux demandes de Soins Non-Programmés de votre territoire et facilite l’accès aux soins des patients.

 

Les patients peuvent bénéficier d’une réponse pour leurs demandes de soins non programmés quand leur médecin généraliste n’est pas disponible : cela vous permet d’être plus serein lors de vos absences ou quand vous n’avez plus de disponibilités.

 

 

  • Un gain de temps et une organisation facilitée.

La régulation du SAS permet de diminuer la surcharge de sollicitation directe aux cabinets. Le temps médical est optimisé grâce à l’organisation des ressources du territoire.

 

La régulation peut s’effectuer de manière déportée et sécurisée, au sein de votre cabinet ou à votre domicile. L’activité de prise en charge des Soins Non-Programmés se fait sur des créneaux que vous choisissez et qui ne bouleversent pas votre organisation.

 

 

  • Une indemnisation qui valorise l’engagement du médecin généraliste.

En vous engageant dans le SAS de votre territoire, vous pouvez bénéficier :

  • D’une rémunération horaire de 100€ pour les heures de régulation réalisées en dehors des horaires de la permanence des soins ambulatoire (PDSA).
  • D’une rémunération de 1 400 € par an dans le cadre du forfait structure si vous prenez en charge des patients orientés par le SAS.
  • D’une majoration « Soins non-programmés » de 15€ pour toute prise en charge effectuée dans les 48h, à la demande de la régulation médicale du SAS pour un patient hors patientèle médecin traitant.
  • D’une majoration « Majoration Régulée Traitant » de 15€ pour toute prise en charge effectuée dans les 48h, à la demande de la régulation médicale du SAS pour un patient de la patientèle médecin traitant.
     

 

  • Une organisation propre aux libéraux.

La prise en charge des Soins Non-Programmés relève des médecins libéraux qui définissent leur propre organisation sur leur territoire. L’investissement dans un SAS donne de la crédibilité à la capacité de gestion des problématiques de santé des médecins libéraux et du poids dans les négociations futures. C’est un outil à la main des médecins libéraux qui permet de créer une articulation avec les SAU et SAMU de votre territoire.

 

 

 

COMMENT M’INVESTIR DANS UN SAS ?

Vous pouvez rejoindre le SAS de votre département et ainsi vous investir en tant que :

  • Médecin régulateur
  • Médecin effecteur
     

La prise en charge des Soins Non-Programmés fait déjà partie intégrante de votre activité quotidienne. Pourquoi ne pas le faire dans le cadre d’un SAS ?

 

 

Si vous êtes intéressé, vous pouvez prendre contact avec l’organisation de votre territoire :

  • Cher (18) : contact@sas18.fr
  • Indre (36) : coordination@sas36.fr
  • Indre-Et-Loire (37) : sasambulatoire37@gmail.com
  • Loiret (45) : service.acces.soins45@gmail.com

 

Pour les départements de l’Eure-et-Loir (28) et du Loir-et-Cher (41), contactez David FERRER, chargé de mission SAS à l’URPS-ML : david.ferrer@urpsml-centre.org

 

Contactez-nous