Nos actualités

Nombre d'éléments à afficher 
  • « Dépression et suicide de la personne âgée » : formation pour les généralistes d’Indre-et-Loire
    7/10/16

    « Dépression et suicide de la personne âgée : comment repérer ? Que faire ? A qui adresser ? », tel est le thème de la formation proposée aux médecins généralistes d’Indre-et-Loire, notamment à ceux du territoire PAERPA (Parcours de Santé des Personnes Âgées en risque de Perte d’Autonomie). La dépression est en effet la pathologie psychiatrique la plus fréquente et la troisième cause de décès chez les personnes âgées.

    En savoir plus
  • URPS-ML Centre-Val de Loire et Pays de la Loire : premier Inter-Bureau
    7/10/16

    À l’initiative des Drs Raphaël Rogez, président de l’URPS-ML Centre-Val de Loire, et Jean-Baptiste Caillard, président de l’URPS-ML Pays de la Loire, les bureaux des deux URPS-ML ont tenu leur premier bureau interrégional, le 29 septembre dernier à Tours, afin de mieux se connaître et de réfléchir à des dossiers ou projets similaires.

    En savoir plus
  • « Moi(s) sans tabac » : les médecins libéraux en première ligne
    5/09/16

    Santé Publique France, nouvelle Agence Nationale de Santé Publique, lancera en novembre 2016 une campagne innovante : « Moi(s) sans tabac ». Cette action a pour objectif d’inciter les fumeurs à arrêter le tabac en se lançant dans un défi collectif : « On arrête ensemble ».

    Cette campagne se centre autour d’un message positif (pas d’évocation des risques liés au tabac) et veut créer une dynamique nationale en soutenant toutes les personnes qui s’inscrivent dans la démarche.

    En savoir plus
  • ViaTrajectoire : en voie de généralisation dans la région
    5/09/16

    L’utilisation de ViaTrajectoire, l’outil web simplifiant l’orientation des personnes âgées en établissement (cf. Newsletter de l’URPS-ML de juillet-août), est en voie de diffusion dans l’ensemble de la région. Le GCS Télésanté Centre vient en effet de concevoir des supports de communication destinés à faire mieux connaître ce portail Internet (www.viatrajectoire.fr), soutenu par l’ARS et les conseils départementaux, qui facilite notamment les démarches du médecin traitant pour aider un patient âgé et/ou ses proches à trouver une solution d’hébergement adaptée.

    En savoir plus
  • 17 septembre : 1ère Journée Régionale de la FMPS Centre-Val de Loire
    5/09/16

    Cette première journée de la Fédération des Maisons et Pôles de Santé, organisée avec la participation du Conseil régional et de l’ARS, ainsi qu’avec le soutien de la FRAPS, aura lieu le samedi 17 septembre de 9 heures à 17 heures, Salle Dorgelès-Préau, 18 rue Dorgelès, à Blois.

    Au programme figureront des exposés sur « La SISA, les NMR, aspects juridiques, comptables et fiscaux » et « La formation des coordinateurs en soins primaires », ainsi que la présentation de projets pluriprofessionnels : « Prise en charge de l’obésité infantile », « Prévention des chutes chez la personne de plus de 65 ans », « Surveillance de la personne âgée fragile à domicile » et « Atelier thé-parentalité ».

    Renseignements : 02 38 22 87 16 et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

     

    En savoir plus
  • Création du site ObéCentre : sus à l’obésité !
    12/07/16

    La région possède désormais deux centres spécialisés dans la prise en charge de l’obésité, enjeu majeur de santé publique, l’un à Tours, l’autre à Orléans. La constitution de filières de prise en charge des patients obèses est en effet indispensable, du médecin généraliste à l’établissement de recours. Or le site Internet ObéCentre (www.obecentre.fr) permet d’apporter de multiples réponses sur l’obésité, cette maladie chronique, et sa prise en charge.

    En savoir plus
  • Pension d’invalidité – AAH : dites à vos patients de faire valoir leurs droits
    12/07/16

    Suite à l’interrogation de médecins libéraux, l’URPS-ML tient à apporter ces précisions sur les droits à pension d’invalidité et à AAH de leurs patients salariés. Trois situations peuvent se présenter :

    1/ Si le patient salarié se trouve en fin de droit à indemnités journalières, il doit en priorité demander une pension d’invalidité.

    2/ Si ses revenus sont inférieurs au montant de l’AAH (808,46 € par mois), il peut ensuite, pour les compléter, demander l’allocation d’adulte handicapé (AAH). Il percevra dans ce cas la différence entre ce qu’il touche au titre de l’invalidité et le montant de l’AAH.

    3/ Enfin si le patient salarié ne perçoit aucun revenu lié à son travail (salaire ou indemnités journalières), il doit demander l’AAH.

    Attention, c’est au médecin de remplir cette demande et de conseiller aux patients concernés de s’adresser éventuellement à une assistante sociale, afin qu’ils puissent mieux connaître et faire valoir leurs droits dans le domaine de l’invalidité et du handicap.

    En savoir plus
  • ViaTrajectoire : l’outil qui simplifie l’orientation des patients en sortie d’hospitalisation
    12/07/16

    La plateforme ViaTrajectoire se veut un outil Internet en capacité de faciliter et fluidifier les admissions en SSR, HAD, EHPAD, EHPA et établissements pour personnes handicapées. Accessible au grand public, aux établissements et de manière sécurisée aux médecins traitants, ViaTrajectoire met en relation le sanitaire et le médico-social, les soignants et les usagers, à travers 3 modules : sanitaire, grand âge et handicap.

    En savoir plus
  • La défiscalisation des gardes en zone fragile : un vrai facteur d’attractivité
    12/07/16

    Comment attirer de jeunes médecins dans des départements en voie de désertification médicale ? Comment y motiver des médecins installés pour qu’ils continuent à participer à la permanence des soins (PDS) ? Outre la nouvelle organisation de la PDSA obtenue dans l’Indre avec le soutien actif de l’URPS-ML (Cf. la Newsletter de juin), la défiscalisation des revenus de garde est l’une des réponses à ces questions, comme l’explique le Dr Didier Lyon, président de l’Association des médecins régulateurs de l’Indre (AMERLI).

    En savoir plus
  • GECO : Le Groupe d’Exercice Coordonné, un exemple à suivre ?
    12/07/16

    Parce que l’exercice coordonné ne concerne pas que les pôles et maisons de santé pluri-professionnels (MSP et PSP), se sont créés, notamment en Bretagne, des GECO (Groupes d’Exercice Coordonné). Un GECO englobe toutes les organisations professionnelles qui produisent de l’exercice coordonné, que ce soit au sein de MSP-PSP ou par une coordination professionnelle thématique. Un GECO existe dès lors que deux professionnels de santé libéraux appartenant à des professions différentes travaillent ensemble, quelle que soit la forme de leur partenariat (formel ou informel). Son objectif est de mieux répondre aux besoins de santé des patients en développant le travail en équipe et de favoriser des conditions d’exercice attractives.

    En savoir plus