Téléconsultations : les premiers chiffres d’un grand bond en avant !

La crise sanitaire de la Covid-19 a eu pour effet notable de faire bondir le nombre de téléconsultations (TLC), tant chez les médecins spécialistes en médecine générale que chez les médecins d’autres spécialités. Mais cette progression spectaculaire a eu, en toute logique, pour corollaire la chute du nombre de consultations en présentiel (CP).

Chez les médecins généralistes, pour la France métropolitaine, le nombre de TLC est ainsi passé de 24 357 en janvier 2020 à 3 586 529 en avril 2020 (durant le confinement) et est retombé à 934 381 en juin 2020. Dans le même temps, le nombre de CP s’est effondré : 22 796 328 en janvier et seulement 9 921 339 en avril avant un rebond à 14 411 219 en juin.

Les statistiques observées pour la région Centre-Val de Loire s’inscrivent dans la même tendance : seulement 606 TLC pour 798 076 CP de médecine générale en janvier, puis une énorme augmentation du nombre de TLC en avril (118 526 pour 360 294 CP) et un tassement des TLC en juin (27 640 pour 503 862 CP).

Pour les autres médecins spécialistes, le nombre de TLC en France métropolitaine est passé de 11 830 en janvier (pour 4 686 933 CP) à 831 722 en avril (1 446 332 CP) et 228 506 en juin (3 269 444 CP).

Tendance identique chez les médecins spécialistes du Centre-Val de Loire : 96 TLC et 141 591 CP en janvier, 20 887 TLC et 47 070 CP en avril, puis 5 020 TLC et 96 908 CP en juin.

Il apparaît donc que le recours aux TLC s’est poursuivi après le confinement, mais à un niveau inférieur à celui des mois de mars et avril. Il faudra donc attendre les statistiques de l’été et de l’automne 2020 pour savoir si ce développement des TLC est en train de s’ancrer durablement dans les pratiques médicales libérales.

Source : ISPL