Après l’assassinat de Karine Foucher : l’URPS-ML et la Fédération des URPS demandent l’ouverture d’un débat sur la sécurité des professionnels de santé libéraux

L’URPS-ML et la Fédération des URPS du Centre-Val de Loire tiennent à faire part de leur très vive émotion et de leur consternation à la suite de l’assassinat, le 21 octobre, de Madame Karine Foucher, infirmière libérale exerçant dans le Montargois. Très engagée au service de ses patients et de sa profession, Madame Foucher était présidente départementale du Loiret du Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (SNIIL) et membre du conseil d’administration de la Communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) du Montargois, en cours de constitution.

Ce drame horrible montre, une fois de plus, les risques qu’encourent chaque jour les professionnels de santé libéraux dans le cadre de leurs difficiles conditions de travail,

en particulier en se rendant au domicile de leurs patients.

L’URPS-ML et la Fédération des URPS du Centre – Val de Loire demandent donc à ce que s’ouvre le débat sur les moyens à mettre en œuvre pour protéger les professionnels de santé libéraux contre les violences et agressions auxquelles ils sont trop souvent exposés durant leurs missions au service de la population.

L’URPS-ML et la Fédération adressent leurs plus sincères condoléances à la famille et aux proches de Madame Foucher, ainsi qu’à ceux de son patient, lui aussi sauvagement assassiné.