DMP : le Bureau de l’URPS-ML prend position

Suite à la recommandation de la Commission e-santé de l’URPS-ML, le Bureau de l’URPS-ML a validé la position suivante sur le DMP (dossier médical partagé) :

« Un patient porteur d’un DMP ne verra son parcours de soins optimisé que si ce DMP comporte un VSM (volet de synthèse médicale) mis en partage et tenu à jour ; seul le médecin traitant du patient est en capacité d’élaborer ce VSM et de le tenir à jour ; ce travail d’élaboration d’un premier VSM structuré pour un patient fragile, polypathologique ou en ALD prend entre 30 et 45 minutes et doit impérativement être rémunéré à un niveau qui ne peut être inférieur à 50 euros. Ces éléments sont repris dans un projet Article 51 élaboré en Indre-et-Loire mais toujours en attente de validation au niveau national ».