CPTS : à la « une » de l’actualité…

Le Plan Santé 2022, annoncé le 18 septembre par le président de la République, prévoit la couverture du territoire national par des CPTS (communautés professionnelles territoriales de santé) d’ici à 2022, démarche pour laquelle la région Centre-Val de Loire fait preuve d’exemplarité. Ces CPTS vont notamment bénéficier d’un financement pérenne, dans un cadre conventionnel, et tous les professionnels de santé libéraux vont être incités à « s’inscrire dans une responsabilité territoriale », dixit la ministre de la santé, Agnès Buzyn, c’est-à-dire à travailler dans un cadre pluriprofessionnel, de coordination des soins, sur chaque territoire. Objectif : garantir l’accès de tous les Français à un médecin traitant et une prise en charge des soins non programmés entre 8 h 00 et 20 h 00.

Pour l’heure, la région Centre-Val de Loire reste la plus active dans la création de CPTS, grâce au travail de la Fédération des URPS de la région qui a mandaté l’URPS-ML pour mener à bien ce chantier dès 2016. Rien qu’au mois de septembre, ce sont ainsi 3 contrats territoriaux de santé qui ont été signés, marquant ainsi l’acte de naissance des CPTS de Châteauroux and Co (361 professionnels de santé, 612 km², plus de 74 000 habitants de l’Indre), Giennois-Berry (263 professionnels de santé, 2047 km² à cheval sur le sud-est du Loiret et le nord du Cher, près de 74 000 habitants) et Sud Eure-et-Loir (270 professionnels de santé, 1154 km² et de près de 55 000 habitants).

La prochaine rencontre régionale des leaders de CPTS aura lieu jeudi 11 octobre, toute la journée, à la Villa Bellagio (L'Almandin, 1 rue de l'Almandin - 41260 La Chaussée Saint-Victor).