Situation médicale du Cher : au cœur des préoccupations et actions de l’URPS-ML

Aux lendemains de la marche blanche organisée par les jeunes médecins du Cher le 2 juin à Bourges et à l’approche du débat public qui était prévu le 27 juin sur le thème « Sauver le système de santé du Cher », l’URPS-ML avait tenu à faire, le 21 juin, par voie de communiqué de presse, la mise au point suivante.

« L’URPS-ML est, depuis sa création par la loi HPST du 21 juillet 2009, résolument engagée dans la recherche de solutions concrètes pour améliorer l’accès aux soins dans la région, en particulier le Cher, et dans le soutien à toutes les initiatives destinées à favoriser l’installation de médecins.

  • L’URPS-ML a apporté son soutien à la création de la maison de santé pluriprofessionnelle l’Institut de Soins Ostéo-Articulaires (ISOA 18), y compris en finançant son montage juridique.
  • L’URPS-ML intervient en permanence auprès des autorités sanitaires et de la Faculté de médecine de Tours pour que se multiplient, dans le Cher notamment, les stages d’internes en cabinet libéral et dans diverses spécialités, afin de donner envie à de futurs médecins de s’installer.
  • Enfin, l’URPS-ML a été mandatée par la Fédération des URPS (qui rassemble 9 professions de santé) pour accompagner la création de CPTS (Communautés professionnelles territoriales de santé) partout en région Centre-Val de Loire. Cette démarche, exemplaire en France et suivie avec intérêt par le ministère de la Santé, permet de réunir les professionnels de santé d’un même territoire autour de projets communs et de donner envie à d’autres professionnels de venir y exercer. Or le Cher est actuellement l’un des départements les plus avancés dans la mise en place de ces CPTS. La 4ème CPTS de la région à voir le jour, la CPTS de l’Est du Cher (CPTeSt 18), a ainsi été officiellement créée le 27 mars dernier à Nérondes. Elle réunit 105 professionnels de santé libéraux, de 7 communautés de communes du Cher (37 340 habitants) autour d’un projet dont les priorités sont d’améliorer la continuité et la permanence des soins, mais aussi d’organiser l’accueil de nouveaux professionnels de santé.

La 5ème CPTS de la région concernera également le Cher. L’acte de naissance de la CPTS du Pays de Bourges sera signé dès le 2 juillet prochain, à Bourges. Cette nouvelle CPTS intéressera 611 professionnels de santé, 4 communautés de communes et près de 124 000 habitants. Les 3 axes stratégiques de cette CPTS seront de faciliter la coordination des acteurs de la santé du territoire, d’améliorer l’accès aux soins et de renforcer l’attractivité du territoire par la formation et la maîtrise de stage universitaire.

L’ensemble de ces initiatives, qui visent à favoriser l’attractivité médicale du Cher, reposent sur une démarche destinée à « donner envie » à des professionnels de santé de venir vivre et travailler dans le département. Leur fondement est la liberté d’installation, pas la coercition, qui serait une mesure contre-productive et non durable ».