Troubles du neuro-développement : un diagnostic précoce est indispensable

Après neuf mois de concertation dans les territoires et à l'échelle nationale, le gouvernement a dévoilé le 6 avril 2018 sa Stratégie Nationale pour l'Autisme 2018-2022 : "Changeons la donne". Il ne s'agit pas d'un 4ème plan autisme, mais d'un plan visant l'ensemble des troubles du neuro-développement (TND), qui concernent 15 % des enfants. Un enfant sur 100 présente un trouble de la sphère de l'autisme (TSA) et 6 à 8 % des troubles spécifiques du langage et des apprentissages (TSLA). Le diagnostic précoce de l'ensemble de ces troubles est au cœur de cette stratégie, afin d'éviter les sur-handicaps liés à des retards de prise en charge.

 

Le gouvernement a dégagé une enveloppe de 344 millions d’euros en faveur d’une prise en charge la plus précoce possible des enfants pour lesquels un TND est évoqué. Une partie de cette enveloppe sera destinée à la formation de médecins de 1ère ligne (généralistes, pédiatres) au repérage des premiers signaux d'alerte, notamment lors des examens de suivi de l'enfant fléchés dans le carnet de santé. La constitution de liens entre ces médecins de 1ère ligne et des professionnels de 2ème ligne spécialisés dans le diagnostic et la prise en charge des TND sera par ailleurs encouragée sur les territoires.

La stratégie nationale de santé (SNS,) dans son volet "Priorités spécifiques à la santé de l'enfant, de l'adolescent et du jeune", avait déjà insisté sur le repérage et la prise en charge précoce des troubles et maladies chroniques de l'enfant. Le Programme Régional de Santé de notre région a également mis l'accent sur le repérage précoce des troubles du développement de l'enfant.

Les équipes de soins primaires et les CPTS ont ainsi l’opportunité de se saisir de cette thématique en formant les professionnels au repérage des troubles avec des outils validés et en organisant des filières permettant une prise en charge la plus précoce possible des enfants repérés.

Il ne faut donc plus attendre d'avoir un diagnostic pour mettre en œuvre une rééducation et un plan thérapeutique. La prise en charge doit débuter dès le repérage des premiers signaux d'anomalie du développement.

Références :

  • Document HAS sur le Parcours de santé d'un enfant avec troubles spécifiques des apprentissages :

https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2822893/fr/comment-ameliorer-le-parcours-de-sante-d-un-enfant-avec-troubles-specifiques-du-langage-et-des-apprentissages

  • Stratégie nationale de santé :

 http://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dossier_sns_2017_vdef.pdf

  • Stratégie nationale pour l'autisme au sein des troubles du neuro-développement :

http://handicap.gouv.fr/focus/l-autisme/strategie-nationale-pour-l-autisme-2018-2022/article/strategie-nationale-pour-l-autisme-2018-2022-changeons-la-donne