Sport sur ordonnance : Les professionnels de santé libéraux prêts à mettre en œuvre le décret

La Fédération des URPS Centre-Val de Loire (qui regroupe les Unions Régionales de Professionnels de Santé Libéraux : Biologistes, Chirurgiens-dentistes, Infirmiers, Masseurs-kinésithérapeutes, Médecins, Orthophonistes, Orthoptistes, Pharmaciens et Podologues) a organisé le 9 novembre à Saint-Jean-Le-Blanc (45), en partenariat avec la Société Régionale de Médecine du Sport Centre-Val de Loire, un forum d’information et d’échanges sur le Sport sur ordonnance.

Objectif : faire le point sur l’application du décret du 30 décembre 2016, « relatif aux conditions de dispensation de l'activité physique adaptée prescrite par le médecin traitant à des patients atteints d'une affection de longue durée », entré en vigueur le 1er mars 2017.

La Fédération des URPS est consciente que ce décret marque un tournant : il n’est désormais plus question seulement de « maladie », mais de santé au sens large du terme, notion qui intègre le bien-être et de la prévention. Puisqu’il s’agit de sport sur « ordonnance », les professionnels de santé doivent rester les maîtres du jeu et être informés du devenir de leurs patients orientés vers de l’APA (activité physique adaptée).

La Fédération des URPS regrette cependant qu’aucun financement ne soit prévu en faveur des patients, afin de les encourager à s’inscrire dans une structure agréée APA. Par exemple un remboursement des premières séances. Pour autant, elle considère qu’au-delà de cette incitation financière (qui ne devrait d’ailleurs peut-être pas relever de l’Assurance maladie, puisque le sport sur ordonnance dépasse la dimension maladie), le patient en APA doit pouvoir assumer le financement de sa pratique sportive, qui entre dans le cadre d’une démarche de bien-être personnel, au même titre qu’une alimentation saine ou du sevrage tabagique. Enfin, la Fédération des URPS entend rester attentive à ce que le sport sur ordonnance ne soit pas accaparé par des structures plus mercantiles que soucieuses du bien-être du patient.