Congrès de l’EAPH et de l’AAPML : « Être un docteur et rester une personne »

Dans le cadre des travaux de la Commission Amélioration des Conditions d’Exercices de l’URPS-ML, dont elles sont les co-responsables, les Drs Parvine Bardon et Martine Darchy-Gilliard ont participé, les 24 et 25 avril, à Paris au Congrès de l’EAPH (European Association for Physician Health) couplé avec le colloque de l’AAPML (Association d’Aide aux Professionnels de Santé et Médecins Libéraux). Thème de cette manifestation : « Être un docteur et rester une personne ».

Voici leur compte rendu.

Au-delà de l'effet de mode du burn-out, le colloque a de façon très large abordé la façon dont les médecins des différents pays peuvent sortir du déni pour améliorer la qualité de leur vie et de leurs soins, avec une médecine qui doit rester humaine, c’est-à-dire centrée sur le patient mais qui ne doit plus nier que le médecin est aussi une personne.

Une journée et demie du congrès européen de l’EAPH, très chargé (19 sessions, 88 présentations), était centrée sur les avancées dans le domaine des soins et du bien-être des soignants.

Huit grands thèmes ont été individualisés : pratique médicale, cursus médical, besoins professionnels, sécurité des patients, outils pour accompagner les soignants, bien-être, identité professionnelle et aide aux autres.

Titres des principales communications : Qui sont les médecins hospitalisés ? Comment combattre le burn-out dans les services d’urgence ? La psychothérapie est-elle adaptée aux médecins ? Développer un réseau national de soins aux soignants. L’impact des erreurs sur la pratique. Entre soins et demande administrative. Quel est l’impact de la féminisation de la médecine ? Comment les étudiants vivent-ils leur formation en médecine ?

Des ateliers d’une heure ont par ailleurs été proposés sous forme de groupe Balint ou de jeux de rôle sur ces sujets : Comment gérer un patient agressif ? Comment annoncer une mauvaise nouvelle ? Comment s’adresser à un confrère en difficulté ?

Le colloque « Soigner les soignants » a quant à lui eu lieu l’après-midi du 25 avril.   « Prendre soin de ceux qui nous soignent » en a été le fil conducteur et 12 médecins ou soignants hospitaliers ou ambulatoires y sont intervenus. Anne-Marie Gallet (ANACT) et Véronique Ghadi (HAS) ont abordé la question de la qualité de vie au travail au service des soignants et des soignés : a été lancée une initiative nationale destinée principalement aux hospitaliers principalement avec une toute petite partie dévolue aux libéraux. Espérons que les intentions seront suivies d'actions !

Leur participation à ces deux événements a permis aux Drs Bardon et Darchy-Gilliard de constater que les actions de l’URPS-ML Centre-Val de Loire pour accompagner la prévention et la prise en charge du burn-out des médecins libéraux sont loin d'être négligeables. Elle leur a aussi permis d’échanger avec leurs condisciples du DIU « Soigner les soignants » et avec de nombreuses personnalités de divers pays, en particulier le Dr Jacques Morali, responsable national de l’entraide au Conseil national de l’Ordre des Médecins.