Nos actualités

Nombre d'éléments à afficher 
  • DEUXIEME VAGUE DE COVID-19 : NE RENONCEZ PAS A CONSULTER VOTRE MEDECIN !
    16/11/20

    En cette période de rebond de la pandémie de Covid-19, l’URPS (Union régionale des professionnels de santé) - Médecins Libéraux du Centre-Val de Loire, qui représente les quelque 3 600 médecins libéraux de la région, souhaite rappeler à la population toute l’importance de continuer à consulter un professionnel de santé et notamment son médecin, malgré le reconfinement.

    En savoir plus
  • Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes : les médecins en 1ère ligne
    15/11/20

    Le 25 novembre aura lieu la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Des actions seront organisées un peu partout afin de sensibiliser et informer le public sur les violences faites aux femmes. « Ces violences sont multiples : les violences sexuelles, le mariage forcé, la prostitution, les mutilations sexuelles et les violences conjugales. Elles n’épargnent aucun milieu, aucun territoire, aucune génération, rappelle Nadia Bensrhayar, directrice régionale aux Droits des Femmes et à l'Égalité. Quand les violences conjugales sont évoquées, il n’est pas seulement question des violences physiques, mais aussi des violences morales, psychologiques, sexuelles et économiques. La part de femmes qui dénoncent les violences dont elles sont victimes est encore faible ».

    En savoir plus
  • IVG médicamenteuse : de nouveau autorisée à domicile jusqu'à 9 semaines d'aménorrhée
    15/11/20

    Afin de prévenir les éventuelles difficultés d’accès à l’IVG durant l’actuel confinement, le gouvernement a décidé de reconduire les mesures exceptionnelles adoptées lors du premier confinement.

    L’ensemble des consultations nécessaires aux IVG médicamenteuses peuvent être réalisées en téléconsultation, si la femme le souhaite et si le praticien l’estime possible, selon le schéma suivant :

    En savoir plus
  • Réseau Grandir en région Centre-Val de Loire : un appel à l’implication de davantage de médecins…
    15/11/20

    Le réseau Grandir en région Centre-Val de Loire (CVL) a été créé par l’ARS CVL en 2015 pour le suivi des nouveau-nés vulnérables jusqu’à leurs 7 ans. Ce suivi est assuré par 96 médecins référents, dont 12 médecins CAMSP (Centre d'Action Médico-Sociale Précoce), pour la consultation à 12 mois, et 33 médecins libéraux. De plus, 153 professionnels paramédicaux et psychologues (dont 73 libéraux) ont adhéré au Réseau et sont recensés dans un annuaire régional à disposition des adhérents. Le réseau vient de publier une nouvelle édition de sa plaquette (cf. document ci-joint), qui résume les principaux résultats de son activité sur les cinq dernières années (2015-2019). Plus de 1 000 enfants ont été inclus dans le réseau de suivi, correspondant à l’inclusion de plus de 85 % des nouveau-nés éligibles. Parmi ceux-ci, plus de 85 % de ceux attendus à 2 ans ont bien eu leur consultation de suivi. « Ces chiffres attestent du dynamisme et de l’implication de nos adhérents et de notre cellule de coordination », indique le Pr Saliba, responsable du réseau.

    En savoir plus
  • Maîtrise de stage universitaire : nécessité d’organiser une nouvelle formation
    15/11/20

    Pour remplacer les médecins libéraux maîtres de stage universitaires (MSU) qui partent en retraite et pour répondre à la demande de stages ambulatoires plébiscités par les internes, une nouvelle formation au « métier » de MSU est rapidement nécessaire. Les besoins en MSU s’avèrent notamment nécessaires en gynécologie, pédiatrie et rhumatologie. Cette nouvelle formation pourrait être organisée début 2021, en coopération avec les professeurs coordinateurs de la Faculté de médecine de Tours des spécialités concernées.

    En savoir plus
  • Dépistage du cancer du col : nouvelles recommandations de la HAS
    18/10/20

    Le Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers, que préside le Dr Alice Perrain, vice-présidente de l’URPS-ML, informe les médecins généralistes, les médecins gynécologues et les sages-femmes libérales des nouvelles recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) sur le dépistage du cancer du col de l’utérus.

    En savoir plus
  • Plateforme COVIREIVAC : le CNGE partenaire de la recherche sur les vaccins contre la Covid-19
    18/10/20

    Les essais cliniques, étape indispensable pour développer des vaccins sûrs et efficaces pour lutter contre la Covid-19, impliquent une forte mobilisation. Le CNGE (Collège national des généralistes enseignants) participe donc à la plateforme COVIREIVAC, chargée par le ministère de la Santé et des Solidarités et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, de conduire les essais cliniques sur les vaccins Covid-19 en France.

    En savoir plus
  • Téléconsultations : les premiers chiffres d’un grand bond en avant !
    18/10/20

    La crise sanitaire de la Covid-19 a eu pour effet notable de faire bondir le nombre de téléconsultations (TLC), tant chez les médecins spécialistes en médecine générale que chez les médecins d’autres spécialités. Mais cette progression spectaculaire a eu, en toute logique, pour corollaire la chute du nombre de consultations en présentiel (CP).

    En savoir plus
  • Démarche E-Parcours : le consortium GFI MEDIALIS retenu
    4/09/20

    Sélectionner les outils numériques permettant d’améliorer la coordination des soins entre professionnels des secteurs sanitaires, médico-sociaux et sociaux, tel est l’enjeu de la démarche E-Parcours. Depuis le début 2020, une commission composée d’acteurs de la santé et du médico-social a auditionné les quatre consortiums retenus au niveau national qui sont susceptibles de proposer un panel de ces outils (outil de coordination centré patient, outil de pilotage et de gestion des DAC, etc.).

    En savoir plus
  • CPTS : bienvenue aux nouvelles recrues !
    4/09/20

    Deux nouvelles coordinatrices de CPTS ont pris leurs fonctions le 1er septembre :

    • Lucie SUARD va accompagner les projets de CPTS dans le sud du Cher et le Sancerrois, projets auparavant accompagnés par Xavier PASCAL qui est embauché par la CPTS de Vierzon.
    • Stéphanie ALBERT accompagnera les projets de CPTS en Eure-et-Loir, sur Nogent-le-Rotrou et sur Dreux, projets en cours auparavant accompagnés par Aurélie LETERTRE-MONNIER qui va se recentrer progressivement sur le projet de CPTS de Chartres.

    L’URPS-ML est par ailleurs en cours de recrutement d’une coordinatrice pour accompagner les projets de CPTS sur l’ouest du Loiret et la Sologne.

    En savoir plus