Nos actualités

Nombre d'éléments à afficher 
  • Représentation des usagers du système de santé : adieu « CISS », bonjour « France Assos Santé »
    13/09/17

    La loi du 26 janvier 2016, relative à la modernisation du système de santé, consacre dans son article 1er la création d’une Union Nationale des Associations Agréées d’usagers du Système de Santé (UNAASS). En vertu de cette loi et du décret du 26 janvier 2017, le CISS (Collectif Interassociatif Sur la Santé) s’est transformé en UNAASS le 21 mars dernier, puis a choisi en mai de prendre comme nom usuel pour sa communication celui de France Assos Santé avec pour signature « La Voix des Usagers ». Enfin, le 19 juin 2017, la délégation CISS Centre-Val de Loire est devenue « France Assos Santé Centre-Val de Loire, la voix des usagers ». Le Bureau de cette URAASS (union régionale des associations agréées du système de santé) qui regroupe 47 associations, se compose de 8 membres :

    Présidente : Danièle DESCLERC-DULAC (SOS Hépatites)

    Secrétaire : Françoise GUILLARD-PETIT (APF, Association des Paralysés de France)

    Trésorière : Elisabeth LEVET (AFD, Association des Diabétiques)

    Vice-Président : Jean-Claude BOURQUIN (UFC Que Choisir)

    Vice-Présidente : Christine BAISSIN (AIDES)

    Vice-Présidente : Dominique BEAUCHAMP (Touraine France Alzheimer)

    Secrétaire adjointe : Chantal CATEAU (Le Lien)

    Trésorière adjointe : Yvette TRIMAILLE (Familles rurales)

     

    En savoir plus
  • S’installer en territoire rural ou semi-rural : oui, mais…
    13/09/17

    Une ancienne stagiaire-remplaçante dans le Giennois, qui s’est finalement installée dans l’agglomération orléanaise, témoigne...

    Ce jeune médecin généraliste a effectué trois ans de stages, puis quatre à cinq ans de remplacements dans le Giennois (45), à l’issue de ses études de médecine à Tours. Cette immersion prolongée en milieu libéral lui a permis d’exercer tant en cabinet individuel, qu’en cabinet de groupe ou en maison de santé pluriprofessionnelle (MSP).

    « Ces stages et remplacements m’ont permis de découvrir plusieurs modes de fonctionnement et plusieurs types de cabinets, en milieu urbain, rural et semi-rural, ce qui m’a aidé à faire le bon choix d’installation, témoigne-t-elle. Et je ne peux qu’encourager de futurs confrères à tester diverses structures avant de s’installer. La période de stages a été pour moi synonyme de belles rencontres, de bon apprentissage de terrain et d’accompagnement de qualité. Le stage d’interne en milieu libéral donne à voir et à comprendre ce qu’est vraiment la médecine de terrain, exercice auquel le futur médecin n’est pas préparé durant ses études. Le stage est décisif pour l’installation ».

    Même si elle a beaucoup apprécié son expérience giennoise, la jeune femme a finalement décidé de s’installer dans l’agglomération orléanaise, aux côtés d’autres médecins généralistes… Pour raison personnelle, mais aussi « parce qu’il était malheureusement difficile, dans le Giennois, d’orienter les patients vers des soins de spécialistes un peu poussés, en libéral ou en milieu hospitalier ; il fallait donc les envoyer sur Orléans ».

    La mise en place des CPTS (communautés professionnelles territoriales de santé) doit faciliter l’accès au second recours, soit par la présence physique de médecins spécialistes, soit par leur présence virtuelle via la télémédecine (le télé-avis).

    En savoir plus
  • Forum Sport et santé de la Fédération des URPS le 9 novembre
    10/07/17

    La Fédération des URPS du Centre-Val de Loire organise pour sa part, en partenariat avec la Société régionale de médecine du sport Centre-Val de Loire, un Forum d’information et d’échanges sur Sport et Santé, le jeudi 9 novembre. Au programme (non définitif) de cette importante manifestation, destinée à faire mieux connaître aux professionnels de santé les modalités de mise en œuvre de l’activité physique dans diverses pathologies chroniques (en application du décret permettant aux médecins de prescrire une activité physique à leurs patients), figureront les exposés suivants :

    En savoir plus
  • Burn-out des médecins : bilan d’un an de partenariat avec MOTS
    10/07/17

    L’Assemblée générale de l’URPS-ML a décidé de renouveler son adhésion à l’association MOTS, unité clinique d’écoute, d’assistance et de recherche dédiée à la prévention et à la prise en charge de l’épuisement professionnel des médecins. En un an de partenariat sous l’égide de la Commission Amélioration des Conditions d’Exercice de l’URPS-ML, 18 médecins ont été pris en charge (10 femmes et 8 hommes de 52 ans d’âge moyen) pour des motifs de surcharge de travail, burn-out ou addiction. L’accompagnement (un médecin effecteur et deux médecins référents en région Centre-Val de Loire) s’est traduit par une dizaine d’entretiens par médecin et par deux hospitalisations. Plusieurs actions d’information-communication-prévention sont prévues au cours de ces prochains mois, ainsi que la réalisation d’un annuaire-ressources.

    En savoir plus
  • Qualité et sécurité des soins : la Fédération des URPS va participer à la création de l’association SRA
    10/07/17

    L’Assemblée générale de l’URPS-ML, qui s’est tenue samedi 17 juin à Orléans, a donné son accord pour que la Fédération des URPS, dont est membre l’URPS-ML, devienne à terme membre fondateur de la nouvelle association porteuse d’une structure régionale d’appui (SRA) à la qualité des soins et à la sécurité des patients. Cette SRA, qui se substituerait au réseau Qualiris, aurait pour objectif de développer la culture positive de l’erreur auprès des établissements de santé, des établissements ou services médico-sociaux et de tout professionnel de santé, quels que soient son lieu et son mode d’exercice.

    En savoir plus
  • Congrès de l’EAPH et de l’AAPML : « Être un docteur et rester une personne »
    9/06/17

    Dans le cadre des travaux de la Commission Amélioration des Conditions d’Exercices de l’URPS-ML, dont elles sont les co-responsables, les Drs Parvine Bardon et Martine Darchy-Gilliard ont participé, les 24 et 25 avril, à Paris au Congrès de l’EAPH (European Association for Physician Health) couplé avec le colloque de l’AAPML (Association d’Aide aux Professionnels de Santé et Médecins Libéraux). Thème de cette manifestation : « Être un docteur et rester une personne ».

    Voici leur compte rendu.

    En savoir plus
  • Réseau Sentinelles : on recrute !
    9/06/17

    Le réseau Sentinelles, dédié à la recherche et la veille en médecine générale et en pédiatrie, permet la surveillance clinique de 9 indicateurs (syndromes grippaux, diarrhée aigüe, varicelle...) et une surveillance virologique des syndromes grippaux et des oreillons. Ce réseau cherche à se développer en région Centre-Val de Loire afin de disposer d’estimations régionales plus fiables des indicateurs surveillés et ainsi de mieux connaître l'activité des différentes pathologies en temps réel. Il lance donc un appel aux médecins généralistes et pédiatres libéraux pour qu’ils en fassent partie…

    Contacts : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Site Internet : https://www.sentiweb.fr

    Réseau Sentinelles Centre-Val de Loire : Mathieu Rivière - Centre Hospitalier Régional d’Orléans. 1 rue porte Madeleine BP 2439 - 45032 Orléans cedex 1 - Tel : 02 38 74 40 05 - Fax : 02 76 34 16 38.

     

    En savoir plus
  • Équipements de télémédecine : subventions de la Région
    9/06/17

    À la suite d’une rencontre entre des élus de l’URPS-ML et la vice-présidente du Conseil régional déléguée aux Formations sanitaires et sociales et à la Santé, Anne Leclercq, celle-ci vient d’informer par courrier le Dr Rogez, président de l’URPS-ML, des subventions d’équipements liés à la télémédecine dont peuvent notamment bénéficier les structures d’exercice regroupé ou les cabinets médicaux travaillant en réseau dans le cadre d’un projet de santé territorialisé.

    En savoir plus
  • Forfait certificat de décès : 100 €
    9/06/17

    En application d’un arrêté du 2 mai 2017 du ministère de la Santé et des Affaires sociales, l’examen nécessaire à l’établissement du certificat de décès réalisé au domicile du patient dans les conditions fixées par l’article D.162-30 du Code de la sécurité sociale est désormais rémunéré par un forfait d’un montant brut de 100 euros. Or, jusqu’à présent, rédiger un certificat de décès n’était pas un acte reconnu en soit et rémunéré comme tel.

    En savoir plus
  • CPTS : retour sur les réunions de Tavers, Orléans, Sancerre et Bourges
    9/06/17

    À l’initiative de l’URPS-ML, des réunions sont organisées dans différents territoires de la région pour préparer et accompagner la mise en place de communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS). Voici ce qu’il faut retenir des réunions de Tavers, Orléans, Sancerre et Bourges.

    En savoir plus