Nos actualités

Nombre d'éléments à afficher 
  • Téléexpertise : l’annuaire régional ouvert à tous à partir du 13 juin.
    24/05/22

    Porté par lARS et le GIP e-Santé, lannuaire de télé-expertise a pour objectif de recenser et valoriser loffre de téléexpertise de la région. Il simplifie la mise en relation entre professionnels de santé libéraux ou en établissements, sanitaires ou médico-sociaux et facilite la recherche de loffre disponible par spécialité et par localisation géographique.

     

    Actif depuis quelques semaines, lannuaire répondait jusqualors aux besoins de gériatrie. Dès le 13 juin, le service sera généralisé et permettra une recherche dautres spécialités. En plus de recenser une offre de professionnels plus large, ce nouveau service permettra didentifier les disponibilités et modalités de sollicitation des médecins requis.

     

    Quel fonctionnement entre professionnels de santé ?

    Afin dorganiser une gradation des soins sur lensemble de la région et sécuriser les pratiques de chacun, les professionnels de santé requérants devront, en première intention, privilégier une télé-expertise avec un médecin de leur territoire. Ils devront également obtenir le consentement éclairé de leur patient avant de solliciter un avis médical à distance. En cas durgence vitale, la télé-expertise nest pas préconisée et un appel au centre 15 est privilégiée.

    Afin de sécuriser le professionnel requérant et la prise en charge de son patient, chaque médecin requis disposera dun délai de 72 heures pour indiquer sil accepte ou non de formuler un avis de télé-expertise.

    • En cas de réponse favorable, le médecin requis s’engage à fournir un avis dans un délai compatible avec l’état de santé du patient indiqué dans la demande d’expertise.
    • Sans réponse ou en cas de réponse négative, le professionnel requérant recevra une réponse automatique l’invitant à solliciter un autre expert disponible via l’annuaire régional.

     

    Les médecins requis ne disposant pas encore dun compte sur la plateforme régionale de téléexpertise TELIS seront contactés :

    • Pour les médecins hors GHT : par le chargé de déploiement du GIP e-santé
    • Pour les médecins appartenant à un GHT : par le référent télésanté du GHT de votre territoire

     

    A noter que depuis le 1er avril 2022 les tarifs de télé-expertise ont été harmonisés et revus à la hausse. Toutes les télé-expertises réalisées par un médecin requis sont désormais fixées à 20€ par télé-expertise.

    Pour toute question relative au déploiement de cet annuaire, vous pouvez contacter le Dr Saida FKIR PIVETTA, conseiller médical au GIP e-santé CVL : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

    Déclarer votre offre de télésanté

    Consulter lannuaire

    Télécharger le flyer

    En savoir plus
  • Généralisation du certificat de décès électronique en établissement de santé
    24/05/22

    Jusqualors réalisées aux formats papiers, procédure administrativement plus lourde, les déclarations de décès en établissement seront à présent dématérialisées via la plateforme de lInserm « CertDC ».

     

    Initiée par le décret 2022-284 du 28 février dernier, cette mesure vise à renforcer lobligation d’établir les certificats de décès par voie électronique. Elle entrera en application le 1er juin 2022 et sappliquera lorsque le décès a lieu dans un établissement de santé public ou privé. Pour ce faire, une plateforme sécurisée dédiée « CertDC », centralise et distribue les informations aux différents acteurs impliqués médicalement ou administrativement, dans la prise en charge du décès dun patient.

    Les principaux avantages à la certification électronique des décès sont :

    • La diminution des délais de production des indicateurs d’alerte et des statistiques de mortalité
    • L’amélioration de la qualité et de la fiabilité des données en utilisant des possibilités d’aide en ligne à la certification
    • Le renforcement de la confidentialité des données par des procédures de chiffrement
    • La possibilité d’éditer des documents complémentaires (transport du corps, attestation de décès…)

     

    Comment y accéder ?

    La certification électronique des décès est réalisée directement via la plateforme www.certdc.inserm.fr accessible en ligne ou via lapplication mobile.

    Pour la première connexion, deux modalités de connexion existent :

    • Pour les professionnels libéraux : La première connexion se fait avec la carte CPS. La connexion peut ensuite se faire grâce à la carte CPS ou grâce à un identifiant et un mot de passe définis.
    • Pour les professionnels exerçant en établissement : l’identifiant et le mot de passe sont obtenus auprès du référent de l’établissement.

     

    Pour une prise en main et une utilisation optimale de loutil, la plateforme propose des tutoriels et l'accès à un mode test permettant de saisir un certificat de décès qui ne sera pas envoyé aux interlocuteurs.

     

    Accéder à la plateforme

    En savoir plus

     

    En savoir plus
  • e-DO : un nouveau service de déclaration des cas de tuberculose.
    24/05/22

    Avec e-DO, initialement déployé pour les déclarations d’infection par le VIH et les cas de SIDA, tous les acteurs de la surveillance autour de la tuberculose peuvent maintenant saisir et transmettre des informations pour déclarer et prendre en charge au plus vite les patients.

     

     

    La Direction Générale de la Santé l’avait annoncé en juillet dernier, c’est maintenant chose faite, la nouvelle version d’e-DO est accessible à tous les acteurs de la télédéclaration depuis le 14 avril.

    Administré depuis 2016 par Santé publique France, ce dispositif propose la saisie en ligne et la transmission électronique des informations concernant l’infection et la maladie tuberculeuse. Médecins, biologistes, partenaires de la surveillance comme l’ARS, les Centres Nationaux de Référence (CNR), les Centres de Lutte Antituberculeuse (CLAT) ou laboratoires participent à ce circuit de déclaration.

    La déclaration précoce de tout nouveau cas de tuberculose a pour objectif de déclencher au plus vite les enquêtes autour des cas et de mener les actions de protection de la collectivité autour de chaque cas pour les partenaires des centres de lutte antituberculeuse (CLAT). Autre avantage, le partage en temps réel des informations utiles pour la gestion des cas (résultats des cultures, résistance, etc.).

     

    Des formations et supports de prise en main disponibles 

    Pour accompagner l’ouverture de « e-DO télédéclaration », des sessions de formation sont proposées pour le personnel des CLAT et des ARS mais également pour les déclarants selon les besoins. Pour accompagner ces sessions, des vidéos de démonstration sont disponibles sur le site de Santé publique France

     

    Pour toute question sur le fonctionnement de e-DO, contactez Santé Publique France : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou « e-DO Info Service » : 0 809 100 003

     

     

    Accéder à e-DO

     

    Consulter la brochure

     

    En savoir plus
  • Recrutement : le GESA en appui aux professionnels de santé.
    24/05/22

    Crée par la Fédération des URPS Centre-Val de Loire et la Fédération des Maisons et Pôles de Santé Centre-Val de Loire, le Groupement dEmployeur Santé Ambulatoire propose la mise à disposition de salariés pour les professionnels de santé.

    Comment répondre aux besoins d’embauche d’un assistant, d’une secrétaire médicale, ou de tout autre poste à temps partiel ou complet lorsque l’activité libérale ne laisse que peu de temps pour s’occuper du recrutement ?

     

    Créé par la Fédération des URPS Centre-Val de Loire et la Fédération des Maisons et Pôles de Santé Centre-Val de Loire, le Groupement d’Employeur Santé Ambulatoire recherche, sélectionne et emploie les profils que les professionnels souhaitent. Plus qu’un dispositif de recrutement, c’est également un outil d'expertise et de conseils en matière d’emploi et de gestion des ressources humaines.

     

     

    Le GESA Centre-Val de Loire favorise l’emploi sur le territoire en mutualisant les besoins à temps partiel et à temps complet des professionnels de santé mais aussi des associations et structures d’exercice coordonné.

    En lui déléguant la gestion administrative et sociale, c’est un gain de temps et de moyens pour les professionnels. Tout cela, dans un cadre légal, sécurisé et régi par une convention collective.

     

    Pour tout renseignement, veuillez contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

    Télécharger la plaquette du GESA

    En savoir plus
  • Trait d’Union : le nouveau numéro du magazine de l’URPS-ML.
    11/05/22

    Le dernier numéro du magazine « Trait d’Union »  est sorti ! Le magazine de l’URPS Médecins Libéraux Centre-Val de Loire vous permet de retrouver toute l’actualité liée à la médecine libérale de la région.

     

    A lire dans ce nouveau numéro :

    • Un dossier complet « Nouvelle Mandature et nouveaux projets » avec la présentation des élus de l’URPS-ML et des sujets phares pour les 5 ans à venir.
    • « SAS, où en sont les pilotes de la région ? » : plongée au cœur des dispositifs mis en place en Indre (36) et en Indre-et-Loire (37)
    • « Besoin de Recruter ? Faites appel au GESA » avec tout ce qu’il faut savoir sur le Groupement d’Employeurs Santé Ambulatoire
    • Un focus sur l’exercice coordonné en région : CPTS et ESP
    • Un focus sur la e-Santé à travers les outils numériques et leurs usages pour les professionnels de santé.

    Et de nombreux témoignages de professionnels !

     

    Nouveau numéro mais aussi nouveau look pour le magazine de l’ensemble des médecins libéraux de la région.

    A découvrir sans plus tarder !

     

    Découvrir

    En savoir plus
  • Conflit en Ukraine : Quelle prise en charge des réfugiés ?
    23/03/22

    Depuis la fin du mois de février, le conflit russo-ukrainien pousse de nombreux ukrainiens à fuir leur pays. La France s’est dit prête à accueillir 15 000 réfugiés et la commission européenne à leur garantir une protection sociale et médicale.

     

    Afin de faciliter leur accès aux soins médicaux et permettre leur prise en charge dans les meilleures conditions en région, voici les principales dispositions :

    Autorisation de séjour et protection temporaire.

    Les réfugiés ukrainiens et leurs ayants droits qui arrivent en France bénéficient de l’ouverture de droits à la Protection Universelle Maladie (PUMA) :

    • Sans délai et dès leur arrivée sur le territoire
    • Sur présentation de leur Autorisation Provisoire de Séjour (APS) sur laquelle figure la mention « Bénéficiaire de la protection temporaire »

    En savoir plus sur la protection temporaire de la commission européenne

     

    Attribution automatique de la Complémentaire santé solidaire.

    En plus des droits à l’Assurance Maladie, ils bénéficient automatiquement de la Complémentaire santé solidaire gratuite pour une durée de 12 mois sans délai de carence et de façon rétroactive à la date de leur entrée en France. La CPAM se charge des démarches :

    • Pas de formulaire S3711 à remplir
    • Pas de justificatif de ressources mensuelles à fournir
    • Les personnes n’ont pas à faire de choix d’organisme complémentaire : la CPAM exerce ce rôle

     

    Quels droits pour les mineurs en provenance d’Ukraine ?

    Pour rattacher un enfant mineur à son parent, les réfugiés doivent envoyer une copie de document justifiant le lien de parenté (passeport, livret de famille, ou toute autre pièce) avec la copie de leur Autorisation provisoire de séjour.

    En cas d’absence de document, les parents doivent remplir le formulaire S3705 « demande de rattachement des enfants mineurs à l’un ou aux deux parents assurés ». La CPAM acceptera ce formulaire en l’absence des pièces justificatives habituellement nécessaires.

    Si le mineur n’est pas accompagné d’un représentant légal mais accueilli par un membre de la famille, ce dernier doit remplir le formulaire S3705. La CPAM acceptera ce formulaire en l’absence des pièces justificatives habituellement nécessaires.

     

    Que faire en cas de recours aux soins avant de bénéficier du dispositif ?

    Pour les Ukrainiens qui solliciteraient une consultation médicale avant d'avoir obtenu un titre de séjour, une régularisation ultérieure est prévue par l'Assurance maladie. La prise en charge concerne tout type de soins, pour le transport médicalisé et la délivrance de médicaments.

    En pratique un patient peut être pris en charge par un praticien libéral même s’il n’a pas encore de prise en charge officielle : le médecin établit une feuille de soins (sur laquelle doit figurer obligatoirement les noms, prénoms, date et lieu de naissance) qu’il conserve en attendant la régularisation de sa situation.

     

    Prise en charge médicale.

    • Les personnes hébergées en centres d'accueil collectifs seront encadrées par une équipe, qui contactera les médecins de son secteur
    • Les personnes hébergées en famille d’accueil seront orientées vers le médecin traitant de la famille, qui sera au préalable contacté par téléphone afin d'organiser au mieux la prise en charge.

     

    Covid.

    Le taux de vaccination en Ukraine reste assez bas (autour de 30%), il faut penser à :

    • Organiser des dépistages Covid, tout particulièrement en cas d’hébergement collectif des réfugiés
    • Proposer la vaccination contre la Covid-19 (primo-vaccination et rappel)

    En savoir plus sur la reconnaissance des schémas vaccinaux effectués avec un vaccin non reconnu par l’EMA

     

    Autres soins spécifiques.

    • La couverture vaccinale étant faible en Ukraine, vérifier les vaccinations infantiles (notamment le ROR et le BCG), et réaliser les rappels vaccinaux en cohérence avec le calendrier de vaccination.

    En savoir plus sur la prise en charge préventive des maladies infectieuses

    • Prévention de la tuberculose : l’Ukraine étant un pays à forte endémie tuberculeuse avec un grand nombre de cas de tuberculoses multi-résistantes, une attention particulière devra être portée devant tout symptôme évocateur, avec le cas échéant l’organisation d’un dépistage, l’organisation de ces actions de prévention fait partie des missions des CLAT, qui devront donc être informés des éventuelles arrivées collectives.
    • Une prise en charge médico-psychologique avec organisation d'un suivi peut s'avérer nécessaire.

     

    Ordonnances et communication.

    Les ordonnances et autres documents ukrainiens sont souvent rédigés en cyrillique. Les outils de traduction, notamment Google Trad (application gratuite sur smartphone ou en ligne sur un ordinateur), permettent de traduire de l'écrit mais aussi de l'oral ou encore un texte pris en photo, y compris en cyrillique. Le plus simple, lorsque c'est possible, c'est de demander au patient de ramener ses boîtes de médicament, même vides.

    Veuillez trouver ci-dessous des documents et liens utiles traduits en ukrainien afin d’aider les différents acteurs de soin dans l’accueil et la prise en charge des réfugiés :

     

    Les 2 fiches suivantes, disponibles en anglais, sont en cours de traduction en ukrainien :

    Se protéger du Covid : les vaccins en France (Fiche vaccination réfugiés - Vaccins Covid - Vous arrivez en France)

    Se protéger du Covid : les tests en France (Fiche Réfugiés - Tests Covid - Vous arrivez en France)

    La traduction en ukrainien des livrets de santé bilingue est en cours. Le document étant long, un certain délai est nécessaire pour traduction et maquettage et une version en ligne en PDF sera disponible début avril. Dans l’immédiat, les versions en russe et en anglais sont disponibles en ligne et en commande : Livret de santé bilingue Français/Anglais (santepubliquefrance.fr) et Livret de santé bilingue Français/Russe (santepubliquefrance.fr)

    Pour information, des flyers vaccination Covid en ukrainien sont également en cours de traduction ainsi que des documents sur la vaccination en général.

     

    En savoir plus sur l’organisation de la prise en charge des réfugiés

    En savoir plus
  • Téléexpertise : création d’un annuaire régional des médecins.
    23/03/22

    Le GIP e-Santé, via son outil « Telis » lance un annuaire pour recenser l’offre de téléexpertise de la région et faciliter la mise en relation entre professionnels de santé.

     

    Le GIP e-Santé Centre-Val de Loire a récemment acté la création d’un annuaire de téléexpertise. Via TELIS, son service de télésanté, il a pour objectif de recenser et valoriser l’offre de téléexpertise de la région. Il simplifie la mise en relation entre professionnels de santé libéraux ou en établissements, sanitaires ou médico-sociaux. Il facilite également la recherche de l’offre disponible par spécialité et par localisation géographique.

    Aujourd’hui, il répond dans un premier temps aux besoins de gériatrie. Une ouverture aux autres spécialités se fera progressivement.

     

    Déclarer votre offre de télésanté

    Consulter l’annuaire

    Télécharger le flyer

    En savoir plus
  • Cancer colorectal : le dépistage facilité.
    23/03/22

    Avec 44 000 patients touchés par an*, le cancer colorectal est la deuxième cause de décès par cancer en France. Enjeu de santé publique, le dépistage organisé doit être facilité pour diagnostiquer et traiter au plus tôt cette pathologie.

     

    Pour cela, une plateforme de commande en ligne du kit de dépistage a été lancé par la Cnam (Caisse Nationale de l’Assurance Maladie), en lien avec l’Institut National du Cancer (INCa). Objectif : améliorer son accessibilité notamment pour les patients sans médecin traitant. Ce dispositif ne se substitue pas à la consultation d’un professionnel qui reste le premier canal d’alerte.

     

    Comment ça marche ? En se connectant sur le site monkit.depistage-colorectal.fr, les usagers pourront remplir un questionnaire de santé évaluant le besoin ou non de consulter un professionnel. Ils recevront ensuite un kit de dépistage sous 15 jours, si aucun facteur de risque particulier n’est décelé.

     

    Plus d’infos

    *source : e-cancer.fr

    En savoir plus
  • Retour sur l’Assemblée Générale de l’URPS Médecins Libéraux.
    21/01/22

    Le 11 décembre dernier a eu lieu l’Assemblée Générale de L’URPS-ML. L’occasion pour la nouvelle mandature de voter le budget prévisionnel 2022 et d’aborder la poursuite des projets liés à l’exercice coordonné (CPTS, ESP…) et à la formation médicale. L’ambition 2022 sera quant à elle, l’accompagnement de projets pour améliorer l’accès au second recours.

    En savoir plus
  • Formation : devenez Maître de stage en médecine générale.
    21/01/22

    Vous souhaitez transmettre votre savoir, faire découvrir votre mode d’exercice ou votre territoire aux médecins de demain ? Le Collège des généralistes enseignants de la région Centre - Val de Loire vous propose quatre formations, reconnues DPC, pour devenir maître de stage.

    En savoir plus