Rencontre Ville-Hôpital au CHR d’Orléans : vers une coopération renforcée entre le GHT 45 et les CPTS du Loiret

« Communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) et Groupement Hospitalier de Territoire du Loiret (GHT 45) : comment articuler les prises en charge pour un parcours patient plus fluide ? ». Tel était le thème de la rencontre Ville-Hôpital organisée le 6 décembre dernier au CHR d’Orléans.

Au cours des échanges qui ont suivi la présentation du GHT 45 par les Drs Fabrice Lagarde, Willy-Serge Mfam et Arnaud Piquard, et celle des CPTS par les Drs Raphaël Rogez et Pierre Bidaut, l’accent a surtout été mis sur la nécessité de mieux se connaître, de mieux communiquer, bref de « briser les frontières » entre les mondes, hospitalier et libéral, grâce à une meilleure organisation territoriale des soins. L’objectif assigné tant au GHT 45 qu’aux CPTS actuelles et futures doit notamment être d’en finir avec cette perte de chance que constitue une sortie d’hospitalisation sans lien avec la médecine de ville.

Les discussions ont également porté sur la réponse aux demandes de soins non programmés (SNP), l’ambition commune du GHT 45 et des CPTS étant d’orienter le patient « au bon endroit le plus vite possible », grâce à la mise en place de créneaux spécifiques dédiés à ces SNP en milieu libéral, créneaux découlant d’une meilleure organisation collective (raison d’être des CPTS), et grâce à l’utilisation accrue des outils numériques de communication (comme la messagerie sécurisée de santé – MSS - et le dossier médical partagé - MSS) entre médecins hospitaliers et médecins libéraux.

Des médecins libéraux ont par ailleurs insisté sur l’importance de faciliter l’admission directe de patients dans des services hospitaliers spécialisés sans passer ni par les urgences ni par le standard de l’hôpital, grâce à une relation directe entre médecins et à un annuaire dématérialisé bien tenu à jour.

En conclusion de cette rencontre annuelle, Anne Bouygard a tenu à saluer le travail effectué depuis deux ans dans la région pour mettre en place les GHT et des CPTS. La directrice générale de l’Agence régionale de santé du Centre-Val de Loire a indiqué que c’est « une forme de révolution » qui est à l’œuvre dans la région, pionnière en matière de CPTS, pour transformer l’organisation des soins. Elle a également rappelé que figure dans le programme de chaque CPTS des actions concrètes visant à améliorer ou fluidifier les relations entre les professionnels de santé libéraux et les établissements hospitaliers.